Le projet

Complexe des sciences

Regroupant les activités de recherche, d’enseignement et une bibliothèque, le Complexe des sciences sera un véritable laboratoire destiné à inventer l’avenir. Les deux pavillons qui le constitueront rassembleront quelque 200 professeurs et chercheurs et 2 000 étudiants dans un but avoué : permettre à l’enseignement, la recherche et l’innovation en sciences de s’épanouir dans un cadre physique et intellectuel complètement repensé.

Par sa localisation stratégique, le Complexe des sciences, un pôle scientifique d’envergure mondiale, deviendra le cœur du campus MIL grâce à ses lieux de vie, ses équipements publics et son pont piéton telle une avenue centrale. Tout converge pour permettre l’insertion dans la trame urbaine, la mixité et l’ouverture sur les quartiers avoisinants.

Le complexe s’articulera en deux volumes (le pavillon des sciences et le pavillon de l’enseignement) situés de part et d’autre de l’axe nord-sud formé par le prolongement de la rue Wiseman. Le site sera ainsi traversé par la «ligne bleue», fil conducteur qui reliera les stations de métro Acadie et Outremont. Une place centrale extérieure viendra compléter ce grand ensemble et marquer l’accès principal au bâtiment.


PAVILLON DES SCIENCES

À l’est de la « ligne bleue », il sera réparti en deux ailes linéaires de six étages, reliées entre elles par le hall d’accueil et un jeu de passerelles. Il regroupera les laboratoires d’enseignement et de recherche, les bureaux de professeurs et de chercheurs, des cafés étudiants ainsi que l’administration des quatre départements : chimie, physique, sciences biologiques et géographie.


PAVILLON DE L’ENSEIGNEMENT

Situé à l’ouest, il comprendra notamment la bibliothèque, les salles de cours, les amphithéâtres ainsi qu’une agora. Les amphithéâtres seront regroupés à proximité de l’entrée principale du pavillon et les salles de cours seront situées au-dessus de la bibliothèque.

 


LA BIBLIOTHÈQUE

Élément central du projet, elle unira les deux pôles et se dévoilera en paliers multiples liant le rez-de-chaussée au sous-sol. Située sous la « ligne bleue », elle se déploiera telle une arche le long de deux grandes cours paysagées. L’agora qui la jouxte sera le point pivot des circulations et un lieu significatif de rencontre où les étudiants, les enseignants et les chercheurs pourront se réunir et échanger.

Complexe des sciences

Trois axes de développement

L'harmonie avec
le milieu [+]

Le projet de campus de l’UdeM à Outremont dépasse les limites strictes de l’activité universitaire pour embrasser la vie collective urbaine. L’Université est consciente de son rôle social et c’est pourquoi elle souhaite se développer en offrant un nouveau milieu de vie qui servira à la fois les intérêts de la communauté universitaire et ceux des résidents des quartiers limitrophes.

L'engagement pour
le développement durable [+]

La requalification d’une friche ferroviaire comme la gare de triage Outremont soulève les défis de la restauration des sols et l’intégration du nouveau campus à la trame urbaine. L’UdeM souscrit à la mise en œuvre d’un aménagement qui répond aux critères du développement durable, notamment en visant une certification LEED (Leadership in Energy and Environnmental Design).

L'excellence en
recherche et en enseignement [+]

Interdisciplinarité, synergie, collaboration, partenariat... Voilà les valeurs qui seront mises de l’avant dans le nouveau pavillon des sciences. Celui-ci regroupera quatre départements: chimie, physique, géographie et sciences biologiques. Un pavillon de services sera également construit pour abriter notamment des salles de classes, une bibliothèque et une cafétéria.