Accueil > Des rencontres enrichissantes

Des rencontres enrichissantes

6 décembre 2017
Communiqués

Les employés et professeurs des départements de chimie, physique, sciences biologiques et géographie de la Faculté des arts et des sciences qui éliront bientôt domicile au Complexe des sciences du campus MIL n’ont plus besoin d’attendre la rentrée 2019 pour commencer à apprivoiser leur nouvel environnement de travail.

Armées des plans d’architectes, de maquettes 3D et de nombreuses photos, Andreea Schmitzer, vice-doyenne associée, Planification et infrastructures, Pascale Carrier, rôle-conseil en gestion du changement à la Direction des ressources humaines, et Catherine Chayer, gestionnaire de projet à la Direction des immeubles, ont profité du mois de novembre pour mener des rencontres  très enrichissantes. Les employés de soutien et d’administration de chacun des départements, incluant le personnel des laboratoires et des ateliers, ont donc pu avoir un avant-goût de ce que le Complexe leur réserve.

L’objectif de ces rencontres? Permettre à tous de s’approprier les espaces communs et privés qu’ils occuperont très bientôt, d’exprimer leurs préoccupations et de poser leurs questions. L’équipe a également profité des assemblées départementales pour présenter des photos de l’avancement du Complexe des sciences aux professeurs et répondre aux questions soulevées.

Ces initiatives faisaient suite aux rencontres individuelles avec les 120 professeurs des quatre départements orchestrées par Patrick Poulin, adjoint au vice-doyen à la planification et aux infrastructures, et Jean-Pierre Fortin, spécialiste-conseil chez Decasult. Celles-ci, dans une optique plus technique, ont notamment permis de faire l’inventaire des équipements scientifiques à déménager, d’établir des liens fonctionnels entre les chercheurs et de valider la période la plus appropriée pour le transfert des activités.

Et ce n’est qu’un début : d’autres activités visant à favoriser les échanges et à préparer le personnel au transfert des activités au Complexe des sciences se poursuivront tout au long du projet.

Trois axes de développement

L'harmonie avec
le milieu [+]

Le projet de campus de l’UdeM à Outremont dépasse les limites strictes de l’activité universitaire pour embrasser la vie collective urbaine. L’Université est consciente de son rôle social et c’est pourquoi elle souhaite se développer en offrant un nouveau milieu de vie qui servira à la fois les intérêts de la communauté universitaire et ceux des résidents des quartiers limitrophes.

L'engagement pour
le développement durable [+]

La requalification d’une friche ferroviaire comme la gare de triage Outremont soulève les défis de la restauration des sols et l’intégration du nouveau campus à la trame urbaine. L’UdeM souscrit à la mise en œuvre d’un aménagement qui répond aux critères du développement durable, notamment en visant une certification LEED (Leadership in Energy and Environnmental Design).

L'excellence en
recherche et en enseignement [+]

Interdisciplinarité, synergie, collaboration, partenariat... Voilà les valeurs qui seront mises de l’avant dans le nouveau pavillon des sciences. Celui-ci regroupera quatre départements: chimie, physique, géographie et sciences biologiques. Un pavillon de services sera également construit pour abriter notamment des salles de classes, une bibliothèque et une cafétéria.